MALONE ☾ No, this ain't the first time for you and I, we ain't strangers

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Alix Westmore
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 19/02/2018
›› Commérages : 208
›› Pseudo : HARLEEN. / Marion
›› Célébrité : zoë kravitz
›› Schizophrénie : arya cohen (margot robbie) ✻ anya arsenault (emmy rossum) ✻ bird roth-spiegelman (lily collins) ✻ lola fitzsimmons (lucy boynton) ✻ ✻ mina o'cearnaigh (natalie dormer) ✻ devon oakley (sebastian stan) ✻ natalia rhodes (lily james) ✻ azraël hamilton (jenna-louise coleman) ✻ cassandra fletcher (sophie turner)
MALONE ☾ No, this ain't the first time for you and I, we ain't strangers Vide

MALONE ☾ No, this ain't the first time for you and I, we ain't strangers ✻ ( Jeu 13 Juin - 14:18 )



No, this ain't the first time for you and I, we ain't strangers
with, joey washington.

« Putain de connard. » rage Alix alors qu’elle fait son ménage, elle brique de fond en combles absolument tout. C’est le contre-coup de la fatigue, de la tristesse, du stress aussi de ne plus voir Vicky. Elles avaient prit des habitudes toutes les deux et Ian, il a décidé de foutre un coup de pied dans la gueule des habitudes. Elle a le coeur qui se serre, elle a le coeur qui se compresse. Elle a mal au coeur Alix. Et ça ne désemplit pas, elle n’a pas d’autres choix que de vivre avec. Si elle fait le stupide calcul, cela fait un mois et demi, quarante-cinq jours, un certain nombre d’heures et bien trop de minutes qu’elle n’a pas entendu la voix de Vicky et ça lui manque. Elle a l’impression qu’elle est en plein milieu d’un cyclone et que tout autour d’elle s’effondre, si elle fait un pas, elle tombe dans le vide et personne ne sera là pour la rattraper. Alors qu’elle éteint rageusement l’aspirateur, voilà qu’elle se met à faire les poussières. Joey sera ravie de voir qu’elle a fait le ménage de fond en comble et qu’elle est sortie de sa léthargie. Alix elle a mal au coeur, mais ça ne l’empêche pas de se mettre des coups de pieds là où il faut pour se réveiller et éviter de sombrer. Quand elle a terminé les poussières, elle se hisse sur son perchoir, à savoir le plan de travail de la cuisine pour s’allumer une cigarette, qu’elle se grille trop lentement, si lentement que la cendre pend malhabilement au bout de la cancéreuse avant qu’elle ne se réveille et qu’elle se dise qu’il faut peut-être qu’elle se décide à l’écraser, sa cigarette. Elle descend de son perchoir et s’active et quand dans les coussins du canapé, elle tombe sur une poupée de sa fille, ça déclenche tout, le coeur se serre et les vannes s’ouvrent. Elle pleure Alix, ça fait bien trop longtemps qu’elle n’a pas pleuré autant, elle pleure, elle hurle. Ses voisins vont la prendre pour une folle mais elle s’en fout, parce que ses voisins la connaissent au fond. Ils savent que ça ne va pas. Elle se dirige jusque sa chambre et elle écrase son poing contre le mur. La rage et la colère sont palpables. Elle n’y est pas allé de main morte Alix et elle secoue le poing qui devient rouge et qui commence à se teinter de bleu. Comment va t-elle peindre maintenant ? Elle ne réfléchit pas, elle n’est plus maître de ses pensées, elle n’est même plus maître de son corps. Elle n’est plus maître de son sommeil non plus, elle dort par intermittence, parfois deux heures, parfois huit heures, parfois pas du tout, parfois elle tourne et retourne dans son lit sans parvenir à trouver le sommeil. Et ces nuits-là, elle les déteste Alix. Elle les hait du plus profond de son être. « Bordel. » qu’elle souffle entre ses lèvres avant de se diriger jusqu’au frigo pour prendre un sachet de petits pois qu’elle enroule dans un torchon pour déposer sur sa main. Quand la sonnette retentit, elle reste dans le canapé. Peut-être que les gens penseront qu’elle n’est pas là. Ça resonne, encore. Mais merde. Elle souffle plus fortement encore avant d’ouvrir la porte à la volée. Elle reste interdite sur le coup. Malone. Elle ne s’attendait pas à le voir, elle ne l’avait pas vu depuis qu’il était parti. Depuis que son monde s’était écroulé, elle ne l’avait pas revu. « Je… Vas y entre. » Après tout, il n’y était pour rien, lui. Lui il ne l’avait sûrement pas vu venir non plus. « T’as de la chance, j’ai fait le ménage. » ironise t-elle, avant de lever les yeux au ciel et de souffler, mais elle sait qu’elle ne le dupera pas. Il la connaît Malone, il la connaît depuis si longtemps qu’elle sait qu’il devinera que ça va pas. Et Alix, elle n’est pas prête pour ça.


MALONE ☾ No, this ain't the first time for you and I, we ain't strangers IvLqiq8A_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Malone Hoffman
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 07/06/2019
›› Commérages : 27
›› Pseudo : Hell
›› Célébrité : Penn Badgley
MALONE ☾ No, this ain't the first time for you and I, we ain't strangers Vide

Re: MALONE ☾ No, this ain't the first time for you and I, we ain't strangers ✻ ( Jeu 13 Juin - 15:50 )



No, this ain't the first time for you and I, we ain't strangers
with, joey washington.
L’aéroport est presque désert, il est tôt. Comme j'ai du temps à tuer, je me pose devant un gigantesque gobelet de café et un cookie. Je n'ai pas beaucoup dormi, alors je suis un peu sur les nerf. Je m'agace de mon prénom mal orthographié sur le gobelet, je m'agace que les deux types de la table à côté parlent fort, soient vieux et laids et s’échangent des propos que mon jugement, tranchant, détermine comme insipides et vulgaires.
Ce qui me calme un peu, c’est la lumière somptueuse qui traverse le terminal de part en part. Il est à peine plus de six heures et les rayons du soleil, entre le rose et le jaune, transpercent le verre. Semblable à l’éclosion d’une fleur, il arrive, brutal et délicat à la fois. Je m'apaise un instant. Une seconde, je n’entend plus les deux hommes. A la place, j'admire l’envol d’un premier avion sur la piste, observant de quelle façon il se détache du sol, silencieux. Bientôt, ce sera à mon tour de décoller. Je sors d'ailleurs de ma sacoche la carte d’embarquement, et tout le nécessaire. Au revoir France, au revoir Cannes et ton festival.
Dans l'avion, je peine à me reposer et récupérer les forces que j'avais jeter dans mon travail pendant ces longues semaines. C'était intense, mais je ne suis pas peu fier du résultat et de ce que mon agence offre à nos clients. Et, faut avouer que monter les marches de Cannes, c'est quand même gratifiant. Ma tête était tout de même occupée par autre chose que les souvenirs de ce voyage ; par Alix. Je voulais la revoir, la retrouver. Car depuis le départ de Ian, nous n'avions pas trouver une seconde pour se voir - en partie à cause de mon travail et de mes déplacements -  Le temps sans la voir ne tuait pourtant pas mes sentiments, au contraire il polissait chaque détail, faisant de la moindre seconde stockée dans ma mémoire, un trésor à débusquer de nouveau, chaque soir dans ma chambre d'hôtel ou actuellement pendant mon vol.

Cap Harbor, tu m'avais manqué. Une fois sur le sol de ma ville natale, je me dépêche de trouver un taxi et de rapidement aller en direction de ma demeure. Le chauffeur me parait tellement lent, que j'en viens à serrer la mâchoire pour éviter de l'incendier. il n'aura pas de pourboire tant pis. Quand j'aperçois ma rue, je sors alors un billet de ma poche et je lui donne une fois le véhicule arrêté. Aujourd'hui, je suis en repos et pourtant je donne l'impression d'être en retard. Je suis seulement impatient de me rendre par surprise chez Alix. Je devrais peut-être la prévenir? Non, ceci enlèverait de l'effet. Je me grouille alors de déposer ma valise dans l'entrée que je rangerais plus tard. Oui, c'est contre mes habitudes de maniaque mais je me dis que j'aurais le temps de bien ranger et vérifier l'état de ma maison plus tard. Je verrouille tout et je vais dans mon garage pour prendre place dans ma voiture chérie. Je caresse son volant en laissant échapper un « Ah que tu m'as manqué... » et le moteur se met à ronronner. Ni une, ni deux, je roule en direction du domicile de mon am...amie.


Je sonne une première fois, et il ne se passe rien. Si elle n'est pas là, je serais déçu qu'elle ne soit pas la première personne que je verrais à mon retour. Et je prendrais alors la direction de chez ma mère. Bon, je sonne une deuxième fois pour m'assurer de son absence, et la, la porte s'ouvre. Je souris directement, bien que sa mine à elle ne soit pas si enjouée..oh... « Je… Vas y entre. » J'obéis   « Bonjour... » Je dois bien avouer que je m'attendais à une accolade, ou à un accueil plus chaleureux que cela. Après, je ne peux pas lui en vouloir, je ne lui ai certainement pas manqué comme elle, elle a pu me manquer. « T’as de la chance, j’ai fait le ménage. » Pour mon plus grand plaisir, moi le maniaque de service. « Il faut croire que je tombe bien alors. » Je souris et je la regarde. Qu'est ce qu'elle est belle, malgré une mine bien triste et... Enervée? Je m'interroge sur l'état de Alix, et je ne peux retenir la prochaine question qui sortira de ma bouche « Tout va bien? Je ne te dérange pas j'espère...? » Oui, la deuxième question est posée parce que je sens que je ne suis pas spécialement le bienvenu actuellement. C'est dérangeant, mais je me dis qu'elle a l'air de ne pas aller bien, et je me dois de rester là pour savoir et l'aider.


Malone

You're all the good within me
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Alix Westmore
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 19/02/2018
›› Commérages : 208
›› Pseudo : HARLEEN. / Marion
›› Célébrité : zoë kravitz
›› Schizophrénie : arya cohen (margot robbie) ✻ anya arsenault (emmy rossum) ✻ bird roth-spiegelman (lily collins) ✻ lola fitzsimmons (lucy boynton) ✻ ✻ mina o'cearnaigh (natalie dormer) ✻ devon oakley (sebastian stan) ✻ natalia rhodes (lily james) ✻ azraël hamilton (jenna-louise coleman) ✻ cassandra fletcher (sophie turner)
MALONE ☾ No, this ain't the first time for you and I, we ain't strangers Vide

Re: MALONE ☾ No, this ain't the first time for you and I, we ain't strangers ✻ ( Jeu 20 Juin - 17:18 )



No, this ain't the first time for you and I, we ain't strangers
with, joey washington.

Elle a mal Alix, et elle ne sait pas comment faire pour enrayer le mal, lui empêcher de progresser, elle ne sait pas comment se sentir bien et ne pas se noyer. Elle se noie, elle a mal, elle a froid loin de sa fille, et pourtant, il n’y a aucun recours pour qu’elle la récupère sans qu’elle n’ait a payer des sommes astronomiques en avocat en tout genre. Puis de toutes façons, Ian est avocat aussi, alors il pourra se payer le plus cher, le meilleur et elle, elle n’aura que ses yeux pour pleurer. Elle le sait, elle le sent. Elle sait que ce n’est qu’une mise à mort lente et douloureuse qui sera prononcée et elle ne reverra plus Vicky. Pourtant, elle a fait des efforts, Alix. Elle a ralenti sur la quantité des produits illicite qu’elle fumait, elle a tout fait en sorte pour sa fille se sente bien, pour que sa fille est un environnement stable, mais ça n’a pas suffit, Ian a préféré les séparer, en guise de vengeance ou d’elle ne sait pas trop quoi. Et ça fait mal, à l’intérieur, comme des coups de couteaux qu’on donne, ou des morceaux de verres qu’on enfonce un peu trop profondément dans le myocarde. Alors voir Malone sur le pas de sa porte, ça lui rappelle des souvenirs qu’on pourrait presque qualifié d’heureux, parce qu’il n’était pas rare qu’elle le croise chez Ian quand elle ramenait Vicky, ou alors même avant, quand ils n’étaient que des adolescents, elle qui squattait chez le père de sa fille avec la soeur de ce dernier et Malone qui était souvent là. Des soirées ils en ont vécus ensemble, mais c’était avant qu’Ali ait peur de se faire enfermé dans une vie qui ne lui correspondrait peut-être pas, une vie qu’elle avait décidé de quitter avant de revenir, pour reprendre sa place de mère louve, mais la place avait été volée par le chef de la meute.

« Hey, désolée, je suis un peu fatiguée. » Parce qu’est-ce que tu vois que je ne dors pas ? Est-ce que tu vois que j’ai le coeur qui se comprime tellement que j’ai l’impression de crever à chaque nuit qui passe que je préfère ne pas dormir ? pense t-elle si fort qu’elle aimerait qu’il entende et qu’il la comprenne. Qu’il comprenne pourquoi le sourire est fané, pourquoi il ne contamine plus le regard, pourquoi elle ne rit plus aux éclats, elle n’a plus envie de rire Alix. Elle n’a plus le temps de rire maintenant est venu le temps de se battre pour récupérer sa gamine et plus rien ni personne ne pourrait l’en empêcher. L’artiste ne peut s’empêcher de sourire quand son ami lui dit qu’il tombe bien, si seulement il savait à quel point il tombe bien, si seulement il savait a quel point il est arrivé juste à temps pour la sauver de ses démons qui ne demandent qu’à s’exprimer et à lui faire vivre un enfer. « Oui, tu tombes merveilleusement bien. » Elle fronce les sourcils l’artiste et ce n’est pas dans son habitude, elle a bien trop de pensées qui lui prennent la tête, bien trop de pensées qui circulent dans son esprit déjà un peu trop abîmé. Et quand il lui demande si tout va bien, Alix elle baisse la tête et elle serre si fort les poings que les jointures blanchissent automatiquement « Non je ne vais pas bien. » elle souffle et relève la tête avec tout de même un sourire. « Mais ce n’est pas important, est-ce que tu veux quelque chose à boire ? » Demande t-elle par pure politesse, elle est polie en toutes circonstance Alix. Quand il lui demande à boire, elle se dirige jusqu’au frigo pour lui tendre sa boisson et elle s’installe sur le canapé, attrapant la petite poupée de Vicky et elle déglutit, les larmes baignant ses yeux, d’une voix tremblante elle lui demande alors « Est-ce que t’as des nouvelles de Vicky ? » Sa lèvre est tremblante et elle regarde Malone, la détresse dans le regard « Elle me manque tellement… » Pas un mot pour Ian, pas un mot pour celui qui lui a brisé le coeur. Parce qu’après tout, il a sûrement brisé le coeur de Malone aussi.


MALONE ☾ No, this ain't the first time for you and I, we ain't strangers IvLqiq8A_o
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Malone Hoffman
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 07/06/2019
›› Commérages : 27
›› Pseudo : Hell
›› Célébrité : Penn Badgley
MALONE ☾ No, this ain't the first time for you and I, we ain't strangers Vide

Re: MALONE ☾ No, this ain't the first time for you and I, we ain't strangers ✻ ( Sam 22 Juin - 13:34 )



No, this ain't the first time for you and I, we ain't strangers
with, alix westmore.

Dans le monde des affaires, je suis un requin. Je ne lâche rien, je ne perds jamais de vue un objectif et je me donne tous les moyens pour y parvenir. C'est la première raison qui fait que mon agence est la meilleure du pays. Nous avons les meilleurs contrats d'acteurs, nous recrutons des nouveaux talents prometteurs. Enfin, dans mon travail je suis une bête qui n'hésite pas à mordre les adversaires. Dans la vie personnelle, je suis un peu comme ça aussi. Surtout pour les personnes que j'aime, comme Alix. Il ne se passe pas une nuit, une journée, une heure, une minute même, sans que je ne pense à comment faire pour l'aider. J'ai bien conscience de ce qu'elle souhaite. Bien que nous ne nous soyons pas vu depuis beaucoup trop de temps, je peux facilement deviner ce qu'elle désire actuellement... Toutes personnes auraient le même voeu. J'y réfléchis, mais je ne veux pas lui parler des quelques idées qui viennent dans ma tête, parce que je ne dévoile jamais un plan si je n'en suis pas sur. Il faut que tout soit certain pour que j'en vienne à lui dire les solutions pour son problème.
Oh oui, je peux être un sombre connard la plupart du temps. Je ne connais pas le sentiment de remords ou de regrets. Il n'existe qu'une seule personne qui m'enlève de cette carapace, et elle se trouve en face de moi. Peut-être que c'est parce que je suis fou amoureux d'elle depuis des années, et que je ne veux pas agir comme le dernier des crétins envers sa personne. Ou c'est tout simplement un souci de timing? Je n'ai jamais su voir la bonne occasion pour lui avouer ce qu'il y a au fond de moi. Je crois que je me leurre... J'ai juste la frousse de me faire briser le coeur, véritablement. Car ce dernier à déjà été entaillé quand Alix s'est mise avec mon meilleur ami, et qu'elle a fait un enfant avec.

« Hey, désolée, je suis un peu fatiguée. » Fatiguée? A d'autres. Je sais reconnaître de la fatigue à du mal être. Il y en a certainement de la fatigue avec les cernes qui se dessinent, mais pourquoi ne dort elle pas? Je me questionne, mais je ne manque pas de lui offrir un petit sourire quand Alix confirme que je tombe bien. J'y vois de la sincérité malgré l'accueil froid et distant. Je ne peux pas lui en vouloir, si j'étais à sa place, je pense que je pourrais être dans un état plus lamentable. « Non je ne vais pas bien. » Sans blague? Même ton sourire ne me berce pas jeune fille. Mais je me tais, et je reviendrais sur cette phrase un peu plus tard « Mais ce n’est pas important, est-ce que tu veux quelque chose à boire ? » Je me pince les lèvres, et je donne la première chose qui me passe par la tête « Oh, un soda. Peu importe lequel ça me va. » Quand elle se dirige dans sa cuisine, je vais me poser sur le canapé pour patienter. Il ne faut pas longtemps pour que la jolie brune revienne. Je saisis la canette que j'ouvre, et j'en bois une gorgée. J'avais soif, et c'est frais, ça fait du bien. Pendant que je la pose, je ne remarque pas tout de suite ce qu'elle vient de saisir dans ses bras, mais cela ne fuit pas mon attention quand je tourne le regard. Mon aimée ne tarde pas à entre ouvrir sa bouche pour dire « Est-ce que t’as des nouvelles de Vicky ? » Oh non... Mes yeux se posent sur ses lèvres qui tremblent. Puis sur ses yeux si tristes. Ils crient à l'aide... « Elle me manque tellement… » Ma main vient se mettre sur son genoux que je caresse du pouce. Petit geste de réconfort pour les mauvaises nouvelles qui vont suivre. « Désolée... Je n'ai aucune nouvelle d'elle, ni de Ian. Je ne sais pas pourquoi il a fait ça. » et dieu que j'aimerais en avoir. Que j'aimerais pouvoir lui apporter des réponses, lui dire que tout va bien, lui dire où ils se trouvent exactement. L'emmener même là-bas au risque de m'embrouiller avec mon meilleur ami. Enfin, meilleur ami... Qui se barre comme ça, sans me prévenir. Oui, j'ai pris un énorme coup, mais tant pis, je m'en relèverai comme toujours. Puis, cela appui mon soutien pour celle qui a mon organe vital. « Mais la seule chose dont je suis sur, c'est que tu dois lui manquer aussi... » Je ne quitte pas son regard, et je vois bien que les larmes se retiennent de se jeter sur ses joues. Je lâche le genou et j'ouvre les bras en lui ordonnant « Viens là » pour pouvoir l'avoir contre moi.


Malone

You're all the good within me
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Alix Westmore
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 19/02/2018
›› Commérages : 208
›› Pseudo : HARLEEN. / Marion
›› Célébrité : zoë kravitz
›› Schizophrénie : arya cohen (margot robbie) ✻ anya arsenault (emmy rossum) ✻ bird roth-spiegelman (lily collins) ✻ lola fitzsimmons (lucy boynton) ✻ ✻ mina o'cearnaigh (natalie dormer) ✻ devon oakley (sebastian stan) ✻ natalia rhodes (lily james) ✻ azraël hamilton (jenna-louise coleman) ✻ cassandra fletcher (sophie turner)
MALONE ☾ No, this ain't the first time for you and I, we ain't strangers Vide

Re: MALONE ☾ No, this ain't the first time for you and I, we ain't strangers ✻ ( Dim 21 Juil - 16:46 )



No, this ain't the first time for you and I, we ain't strangers
with, joey washington.

Alix elle sait qu’elle ne sortira pas indemne de cette guerre, ça va lui faire du mal. Elle a mal au coeur, elle a l’impression qu’il peut se déchirer d’un instant à l’autre. Mais tout ça c’est de sa faute, lle n’aurait pas dû partir, elle aurait dû vivre avec ce mal-être, et rester avec sa fille, la voir grandir, la voir faire ses premiers pas, la voir dire son premier mot. Maman, peut-être ou Papa ou même un autre mot stupide. Mais elle aurait dû rester, elle serait sûrement dans un autre état d’esprit maintenant. Ou peut-être que ce serait encore pire. Elle aurait tellement voulu que ce soit différent. Parfois, elle aurait aimé ne jamais le rencontrer. Parfois, elle aurait aimé ne pas tomber amoureuse de lui. D’autres fois, elle aurait aimé ne pas être contre l’avortement. Et certaines fois, elle aurait voulu être moins stupide et ne pas croire que le préservatif suffisait. Elle savait que les accidents existaient et pourtant, elle n’a pas fait attention. Stupide. Elle avait aussi besoin de compagnie et le fait que Malone soit la lui faisait le plus grand bien. « Oh, un soda. Peu importe lequel ça me va. » Alix a besoin de s’occuper, elle a besoin de savoir ce qu’il se passe dans la vie de sa fille et elle est persuadée que Malone est au courant. Ou du moins, elle espère. Quand elle revient, la poupée lui atterrit dans les mains et elle ne peut s’empêcher de calmer les battement affolé de son coeur, elle a envie de vomir. Elle a envie de fuir, fuir pour récupérer sa fille et disparaître ailleurs, là où Ian ne pourrait pas la retrouver. Alors elle lui demande, elle essaye, elle essaye de savoir. Si lui a des nouvelles. Parce qu’au fond, il était son parrain. Mais il était aussi un de ses amis. « Désolée... Je n'ai aucune nouvelle d'elle, ni de Ian. Je ne sais pas pourquoi il a fait ça. » Alix baisse la tête et essuie alors la larme solitaire qui vient de rouler le long de sa joue, le coeur bat bien trop vite et elle se demande comment elle va faire pour survivre. Encore. Les heures de sommeil sont manquantes et elle ne va pas survivre longtemps avec ce rythme de vie. « Je suis tellement stupide… » Stupide de l’avoir laissé partir, stupide d’avoir imposé un environnement non sain à Vicky. Peut-être que ça se serait passé autrement. « Mais la seule chose dont je suis sur, c'est que tu dois lui manquer aussi... » Alix regarde la main de Malone qui vient de se poser sur son genou et malgré le fait qu’elle aurait pu avoir un geste de recul, elle ne bouge pas. Elle apprécie ce contact qui lui remonte un peu le moral, comme s’il était la seule personne a ne pas l’abandonner alors que les remparts sont en train de tomber. « Il m’envoie des photos comme ça, parfois. La dernière elle date d’il y a trop longtemps. Et elle semblait heureuse. Peut-être que je ne devrais pas essayer de me battre… Peut-être qu’elle est plus heureuse sans moi… Mais j’ai besoin d’elle… J’ai besoin de m’endormir contre elle, et de la sentir dans mon lit quand je me réveille en pleine nuit d’un cauchemar et qu’elle pose sa petite main contre mon coeur… Je l’aime si fort… » prononce t-elle la voix tremblante en passant une main dans ses cheveux et elle essuie ses joues humides. « Viens là » Et doucement, elle se blottit dans les bras de Malone en fermant les yeux. Elle a l’impression d’être une enfant en plein cauchemar. Elle reste contre lui et ferme les yeux un instant, somnolant un peu dans les bras de celui qui avait sûrement été beaucoup plus là que Ian. Celui qui ne fuirait sûrement pas devant la poupée brisée qu’est Alix. Elle reste alors à sa place, le bout de ses doigts caressant le torse de Malone lentement « Est-ce que si tu savais où elle était, tu m’emmènerais la voir ? » Demande t-elle simplement, sans avoir bougé. Puis elle soupire. « Je sais que c’est perdu d’avance, j’ai pas les moyens de me payer un putain d’avocat. Je sais que de toutes façons, il ramènera ses meilleurs collègues et je passerais pour la mère indigne. » Alix a cessé de caresser le torse du jeune homme et maintenant, elle serre les poings. « Mais tu sais toi, que je l’aime Vicky hein. Tu sais que si je suis partie c’était pour son bien. Je l’aime cette gamine, je l’aime parce que c’est ma fille. J’ai pas envie qu’une autre prétende être sa mère. J’ai pas envie qu’une autre dise être la mère de ma fille, je ne veux pas qu’une autre l’élève. Je ne veux pas que les parents de Ian prenne son éducation en main, tu sais comment ils vont la rendre Malone… » Un petit robot comme leur fils, prônant la réussite et non l’amusement. « J’ai besoin d’aller au Canada… » Quitte à retourner tout, quitte à passer des nuits à errer en ville pour essayer de l’apercevoir… « Tu ne veux pas essayer de lui demander des nouvelles ? Tu dis que je suis partie… que j’ai fuit. Encore. Que tu n’as plus de nouvelles… S’il te plaît… »


MALONE ☾ No, this ain't the first time for you and I, we ain't strangers IvLqiq8A_o
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MALONE ☾ No, this ain't the first time for you and I, we ain't strangers Vide

Re: MALONE ☾ No, this ain't the first time for you and I, we ain't strangers ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

MALONE ☾ No, this ain't the first time for you and I, we ain't strangers

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération