And what about us now ? დ Aevia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Aedan Walsh

Aedan Walsh
( ‹ WHAT IS A FAMILY ? )
›› Cap Harbor since : 08/06/2019
›› Commérages : 117
›› Pseudo : Bichon
›› Célébrité : Nicolas Simoes
›› Schizophrénie : Matthew Rhodes, quarantenaire renfrogné, co directeur d'une maison d'édition internationale célibataire et fier de le rester
Willow Matthews, 22 ans de problèmes et de bêtises variés qui jongle entre un futur incertain et des envies qu'elle ne sait pas forcément gérer
Monica Moore, maman seule agent immobilier dont les principales préoccupations sont liées à Hannah sa petite fille de sept ans bientôt
And what about us now ? დ Aevia Vide

And what about us now ? დ Aevia ✻ ( Dim 16 Juin - 14:41 )




And what about us now ?

Olivia Winterfell


Il était arrivé en retard de pas énorme, mais cela s'était quand même vu et avait été noté sur sa fiche de journée, de quoi perdre le peu de sourire qui lui restait en ce début de matinée. Il n'avait même pas pu faire un crochet par chez lui, heureusement, la prévoyance et les cachets disséminés partout entre son appartement, ses vestes et son casier lui sauvait la mise. Le seul soucis c'est qu'à jeun il allait douiller en les prenant mais il n'avait ni le choix, ni de quoi couper son ventre qui grondait de protestation sur le traitement du jour. Il verrait à la pause s'il avait de quoi prendre un sandwich histoire de pas tomber en plus en hypoglycémie et retarder encore le travail. Déjà que le livreur lui avait pris la tête pour les cinq minutes de retard qui l'avait fait attendre devant le portail derrière, et bah ... Il aurait du le faire poireauter plus longtemps encore mais bon, le gars avait presque lancé les caisses et les colis pour la forme et il avait eut du mal à ne pas en laisser tomber un seul. Pétard il avait que cinq minutes de retard quoi, ça aurait pu être milles fois pire... Les gens ne sont jamais heureux de ce qu'ils ont le livreur repartit en râlant qu'il n'aurait pas le temps de fumer, et Aedan en refermant le vantail lui souhaita de s'étouffer avec sa clope. Merde, il avait pas mérité ça, mais il n’avait pas mérité grand chose dans sa vie, déjà qu'il avait du galérer pour obtenir ce travail c'était pas le moment de le perdre. Les autres employés s’activaient dans leurs rayons, n'en ayant rien à faire qu'il galère seul entre les frigos et la répartition de la livraison du jour. S'il n'avait pas d'aide son rayon à lui ne serait pas prêt mais il savait très bien aussi qu'aucuns des autres ne viendrait lui filer un coup de main. Il soupira, tenta d'arranger au mieux tous les cartons et grinça des dents en voyant le chariot que les autres lui avait laissé, le seul à qui il manquait une roue et qui donc était deux fois plus lourd à pousser. Ravalant sa rage devant cette série d'injustice, il s'activa de son mieux jusqu'à sa pause, prenant le temps d'acheter de quoi manger et attrapa dans sa veste ses cigarettes. Peut être qu'il accélérait sa déchéance mais aujourd'hui pour le coup il n'en avait rien à foutre. Le reste de la matinée se déroula de la même manière qu'avant et il ragea quelque peu à midi seulement. Il avait oublié son portable, du moins il ne l'avait pas sur lui. Il l'avait hier, il en était certain, restait qu'il devrait vérifier à son domicile avant de se résigner. Il fit l'aller retour pendant sa pause déjeuner, devant le fait accomplit il dut se résoudre à utiliser une cabine téléphonique pour appeler Olivia. Il devait l'avoir oublié ce matin, c'est vrai qu'il était partit un peu à l'arrache donc c'était après le bar le seul endroit qu'il se rappelait avoir été entre la veille et aujourd’hui. Il laissa un message sur son portable, précisant qu'il passerait après avoir terminé son taff. Le reste de l'après midi se déroula sans le moindre accro de plus et à quinze heures il pu pointer enfin, rattrapant son retard de cinq minutes par une demi heure supplémentaire. Il ne doutait pas que cela ne serait sans doute pas comptabilisé mais bon, il n'avait pas pu se résoudre à partir alors qu'il n'avait pas terminé de ranger. Le temps de passer vite fait à son appartement histoire de se changer et se doucher, pas forcément dans cet ordre là d'ailleurs, il prit le chemin de chez Olivia, sortant de nouveau une cigarette de sa poche et l'allumant tout en avançant vers chez elle, incapable de savoir de quoi ils pourraient bien parler après le malaise du matin.


Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Olivia Winterfell

Olivia Winterfell
( ‹ WHAT IS A FAMILY ? )
›› Cap Harbor since : 10/06/2018
›› Commérages : 304
›› Pseudo : saphyr
›› Célébrité : Holland Roden
›› Schizophrénie : Silas Burrows le seul et unique
And what about us now ? დ Aevia Vide

Re: And what about us now ? დ Aevia ✻ ( Lun 5 Aoû - 12:50 )

and what about us now ?
EXORDIUM.
Elle avait fuir, encore ce matin. Elle avait montré un peu plus d'intérêt à son boulot, qui déjà en règle général, elle prenait majoritairement son temps. Elle avait quitté son appartement juste après Aedan. En vérité, elle n'était même pas prévue sur le planning aujourd'hui. Et c'est seulement arrivé à destination, face au tableau et de la charge de travail, qu'elle s'en rendit compte. Vraiment, sur ce coup, elle avait envie de se féliciter. On ne peut pas faire aussi cruche. Les regards surpris et avec insistances, face à son indéfférences, beaucoup trop occupé à ces penssées. Que lui restait-il ? Elle pouvait toujours troquer quelques petites heures, mais si elle demandait... Cela allait devenir un cercle vicieux. Ou elle serait par la suite obligée d'accepter, au moindre besoin de ces supérieurs. Elle devait partir d'ici, et c'est exactement ce qu'elle était en train de faire en faisant demi-tour, la tête basse. Comme si elle allait passer incognito. Mais la question était, qu'est-ce qu'elle allait faire maintenant ? En sentant la légère brise effleurait son visage. Comment elle allait passer le temps ? Et surtout calmer ces nerfs, car Olivia n'était pas la personne la plus calme. Elle n'allait pas arranger les choses, quand sa seule idée fut d'aller à la cafétéria du coin, prendre un café. Si elle était un, tant soit peu une grande sportive, elle aurait certainement fait, déjà plusieurs fois le tour du parc. Mais elle n'était pas, elle préférait la nourriture et se réfugier dedans. Olivia fut interrompue de ces pensées, par la sonnerie de son portable. D'ailleurs, si elle devait apporter une quelques conque importance au signe, elle l'aurait peut-être fait à cet instant, en voyant que c'était Aedan, le sujet de sa fuite, de son évasion. Elle hésitait un instant avant de répondre sans savoir si c'était une bonne idée après ce matin. Et de sa bourde monumentale, qui a mis un certain malaise. Et disons clairement, le foutu dans un problème plus grand encore. Intérieurement, elle pensait que cet appel n'était autre que pour parler de ce matin, mais elle était soulagée de constater que c'était seulement une question de portable. Ça ne voulait pas dire qu'elle était sorti d'affaire non plus. Elle rentrait chez elle. Partir à la recherche de ce portable pouvait la calmer un peu. Elle s'était attendue à ne pas le voir de sitôt en même temps. Elle aurait peut-être aimé dans le fond, elle se serait moins sentie idiote.  

Il ne lui a pas fallu beaucoup de temps pour trouver le portable, poser dans le salon. Près des verres, qu'ils avaient vidés la vieille. Vestige qu'elle n'avait pas encore rangé. Les minutes passaient, mais elle se sentait près à l'affronter. Elle s'affairait à ranger, la petite soirée qu'ils s'étaient faite. Puis elle guettait sa porte, Portable Aedan en main, qu'elle faisait pivoté. Pas tellement efficace, contre le stress. Elle se décida à ouvrir la porte, plus pour savoir s'il longeait déjà le bout du couloir. Mais c'est la surprise, qui l'accueillie. De le trouver là, juste devant elle. Elle devait certainement l'avoir devancé. Mais en attendant, elle ne savait pas quoi dire ! À part cette honte qui l'a submergé. Des paroles qu'elle avait lâché comme une bombe. « Hum... Ça ce n'est pas indiqué... » Olivia lui prit sa cigarette entre ces lèvres, sans le moindre regret. Mais hésitant, un instant, une fois qu'elle l'avait entre ces doigts. Puis elle tira dessus, montrant déjà son état, avant de s'avancer dans le salon, pour l'écraser dans un cendrier. Jeta un regard derrière elle, au dessus de son épaule. « Entre … Je crois que... Tu connais le chemin. À moins que tu préfères récupérer ton portable, tout de suite et partir ? » Ce qu'elle comprenait, elle s'est ce qu'elle aurait fait. « D'ailleurs tiens ! » Elle s'approcha pour lui tendre. Sa main tremblant légèrement. Et merde... Bravo, tu assures Olivia ! Elle tenta de sourire vainement, mais ce n'était pas des plus convaincants.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Aedan Walsh

Aedan Walsh
( ‹ WHAT IS A FAMILY ? )
›› Cap Harbor since : 08/06/2019
›› Commérages : 117
›› Pseudo : Bichon
›› Célébrité : Nicolas Simoes
›› Schizophrénie : Matthew Rhodes, quarantenaire renfrogné, co directeur d'une maison d'édition internationale célibataire et fier de le rester
Willow Matthews, 22 ans de problèmes et de bêtises variés qui jongle entre un futur incertain et des envies qu'elle ne sait pas forcément gérer
Monica Moore, maman seule agent immobilier dont les principales préoccupations sont liées à Hannah sa petite fille de sept ans bientôt
And what about us now ? დ Aevia Vide

Re: And what about us now ? დ Aevia ✻ ( Mer 25 Sep - 21:04 )




And what about us now ?

Olivia Winterfell


Il comptait prendre le temps de terminer sa cigarette, mais c'était sans compter la porte qui s'ouvrit sur la jeune femme et qui le dévisageait comme s'il était un alien. Pas génial comme amorce mais au moins ils allaient .. Ils allaient quoi ? Discuter de quoi ? Elle semblait si certaine de le connaître alors qu'en fait ils ignoraient énormément de choses l'un comme l'autre. Il avait même cette petite pointe de colère qui montait par moment de son sale caractère irlandais à se dire qu'elle le prenait pour une mauviette adepte de mecs. Sérieux, elle l'avait bien regardé ? Il la regardait sans un mot, ne sachant pas trop comment aborder la conversation, et n'étant pas de toute façon un grand parleur d'habitude, au pire elle allait simplement lui rendre son portable et cesser toutes relations avec lui. Au mieux, il n'espère rien, il a appris à le faire parce qu'espérer des choses c'est s'exposer à la déception à la déconvenue et aux regrets. En n'attendant rien au moins il ne risque pas grand chose même s'il sait que lâcher l'affaire maintenant serait une belle connerie. Il eut un demi sourire face à la réaction professionnelle de la demoiselle face à la cigarette à son bec. Que voulez vous, on ne se refait pas, surtout quand le stress prend le pas sur le reste. Stress de quoi d'ailleurs il ferait bien de savoir assez vite parce qu'elle lui vole son bien. « Hey !  » Protesta t il plus pour la forme alors qu'elle s'éloignait avec le bâton nocif en tirant dessus. Il bougonnait plus parce que c'était une des dernières du paquet et qu'il devrait aller en racheter sous peine de terminer la soirée encore plus misérable qu'elle ne pouvait déjà l'être. Il la suivit et referma la porte derrière lui une fois à l'intérieur avant de l'écouter, sentant qu'ils étaient aussi incompétents l'un que l'autre pour trouver quoi dire à cet instant il haussa les épaules avant de tendre la main vers son bien, serrant au passage les doigts sur ceux de la jeune femme. Bon ils n'étaient plus des adolescents, ils étaient des adultes il y avait forcément un moyen d'aplanir les choses sans que cela soit douloureux pour l'un comme pour l'autre.

« Merci, désolé de l'avoir oublié et de t'ennuyer comme ça.  » Parce que c'était ce qu'il pensait, qu'il était une gêne maintenant plus grande dans sa vie à elle. « Tu sais, on n'es plus des gamins, on pourrait en discuter calmement non ?  » Une tentative bien vaine de ne pas empirer les choses, mais après tout Aedan n'était pas vraiment de ceux qui s'exprime avec des vers, il était bien plus direct que ça dans la vie. Il serra doucement les doigts dans les siens et lui sourit alors qu'il pouvait la sentir trembler. « Je te jure que je dégage dès que tu peux plus supporter ma vue.  » Au moins il serait fixé si elle lui disait tout de suite de prendre ses restes et de détaler, il passa la main libre dans ses cheveux avant de récupérer son portable et de le glisser dans sa poche, gardant toujours les doigts d'Olivia prisonniers dans les siens. « J'imagine que tu as mal réagis parce qu'il y a quelqu'un d'autre dans ta vie c'est ça ?  » Il avait eut beau retourner la question dans son esprit toute la journée, il ne voyait pas d'autres raisons qui aurait pu pousser à un tel rejet au matin d'une nuit très agréable. Et le fait qu'il puisse détruire cette relation l'avait mise en rogne ? Il ne savait pas trop pourquoi cela lui était désagréable de l'imaginer avec quelqu'un d'autre que lui, homme ou femme il jalousait cet être bien plus qu'il ne se l'avouerait.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
( )
And what about us now ? დ Aevia Vide

Re: And what about us now ? დ Aevia ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

And what about us now ? დ Aevia


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération