Lost it to trying (Erin)

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Brane Malone
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 02/01/2019
›› Commérages : 185
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Michael B. Jordan
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Asher James ›› Giovanni Esposito ›› James Campbell ›› Calie Washington ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Joren De Hoop ›› Ivy Abberline
Lost it to trying (Erin) Vide

Lost it to trying (Erin) ✻ ( Dim 23 Juin - 18:56 )

Lost it to trying
Erin & Brane

Brane se souvient encore parfaitement du jour où les papiers du divorce sont arrivés dans sa boîte aux lettres. Il ne voulait pas y croire, le brun. Il a longtemps pensé qu’il s’agissait d’une mauvaise blague, qu’Erin allait rentrer en le suppliant de ne surtout pas les signer. Alors en attendant, il les avait calés jusque dans le fond d’un tiroir. Il pensait qu’en les cachant, il n’y penserait plus. C’est un peu bête parce qu’au final, il n’a jamais pu oublier la présence de ces foutus papiers. Et avant aujourd’hui, il n’a jamais pris la peine de les lire. Divorcer n’a jamais fait partie de ses plans, peu importe à quel point sa relation avec Erin était en vrac. Brane passe son temps à dire qu’en refusant de signer ces papiers, il veut infliger à Erin une petite part de ce qu’elle lui a infligé. Dans le fond, ce n’est pas totalement faux. Il voulait qu’elle souffre, elle aussi. Mais maintenant qu’il s’apprête à apposer sa signature sur les papiers, il se rend compte de ce que ça signifie vraiment. Il comprend qu’Erin, il n’a jamais vraiment pu l’oublier. Même après plus de dix ans de séparation, les sentiments sont toujours là. Peut-être qu’ils ne sont pas aussi forts qu’à l’époque, mais il ne lui en faudrait pas beaucoup pour retomber amoureux d’elle comme au premier jour. C’est ce qui le fait hésiter un instant, alors qu’il s’était pourtant résolu à finalement donner à Erin ce qu’elle voulait. Une partie de lui souffre de devoir renoncer à ce qui avait le plus de valeur à ses yeux, l’autre le persuade qu’il s’agit de la meilleure des décisions. Au point où ils en sont, leur mariage devient surtout une blague. Puis il a eu le temps de cogiter, aussi. Le fait de voir Martin heureux avec Mila lui donne envie de recommencer, de trouver une autre femme avec qui se poser. Ça prendra sans doute du temps, parce qu’il reste profondément attaché à Erin. Il n’empêche qu’il commence à y penser et à chaque fois, il se dit qu’il devrait d’abord accepter le divorce. Brane manque d’assurance quand il signe finalement les papiers. Il en vient même à le regretter, tandis que son cœur se serre. Cette signature, elle marque la fin de deux années de bonheur, et onze de douleur. Treize ans de mariage au total. Le brun secoue la tête et se dépêche presque de remettre les papiers dans l’enveloppe. Il termine sa bière d’un trait et se lève du canapé avec énergie. Il sent qu’il a besoin de prendre l’air, avant d’aller affronter Erin une dernière fois. Il se prépare pour un long footing d’une heure, puis se jette sous la douche en rentrant. En fin d’après-midi, il attrape l’enveloppe posée sur la table basse du salon et part de chez lui sans y réfléchir à deux fois. S’il commence à réfléchir, il va faire demi-tour. Cette décision, c’est assurément la plus difficile qu’il ait jamais pris. Il a le cœur si lourd qu’il a l’impression d’étouffer. Quand enfin il arrive chez l’actrice, il se faufile à l’intérieur au moment où un autre résident sort. Il monte jusqu’à l’appartement de sa femme et sonne à la porte, tête baissée. Il s’attend presque à tomber sur Caitlin et à vrai dire, ça l’arrangerait. Il n’aurait qu’à lui donner les papiers et repartir, avant de s’enfiler un demi-bouteille de whisky. La porte s’ouvre et malheureusement, c’est Erin qui se trouve derrière. « Avant que tu me claques la porte au nez, sache que je suis pas là pour te cracher toute ma haine en plein visage. » Il l’a déjà fait trop de fois par le passé et on ne peut pas dire qu’il ça lui ait été bénéfique. « J’espère que je te dérange pas. Tu fais de la compote ? » Qu’il demande, en sentant cette bonne odeur lui chatouiller les narines. C’est qu’il a toujours aimé la compote, Brane. Surtout celle d’Erin, la meilleure à ses yeux. Ça fait des années qu’il n’en a plus mangé. « Bref, j’en ai pas pour longtemps de toute façon. Je voulais juste te donner ça. » Il finit par lui tendre l’enveloppe, à l’intérieur de laquelle se trouve les papiers du divorce qu’il a signés quelques heures plus tôt. Il ne dit rien de plus, attend de voir si elle va le remercier ou dire autre chose qui pourrait lui faire regretter son geste.
✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.


    fuck (verb) The only fucking word that can be put everyfuckingwhere and still make fucking sense. Fuckers.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Erin Pierce
WHAT IS A FAMILY ?


http://truelove-crackship.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 06/03/2018
›› Commérages : 460
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Shantel VanSanten
›› Schizophrénie : rachel campbell (danielle panabaker) riley emerson-oakley (claire holt) ophelia rhodes (rebecca breeds) lissa valentine (dianna agron) mila matthews (nina dobrev) liv burrows (adelaide kane) lauren campbell (jessica alba) liam washington (joe keery) lily hastings (kiernan shipka)
Lost it to trying (Erin) Vide

Re: Lost it to trying (Erin) ✻ ( Mar 2 Juil - 14:48 )


{ lost it to trying }
w/ ✰ brane and erin ※ brin

Aujourd'hui c'est lundi et le lundi dans la vie d'Erin ça rime avec compote. Ainsi comme chaque lundi, Erin a pour projet de faire de la compote en quantité suffisante pour en avoir tout au long de la semaine. En plus d'en faire pour sa personne, la brune redevenue blonde doit également en faire pour ses deux meilleurs amis. Cela donnera une raison supplémentaire à Erin de rentre visite à Rose ainsi qu'à Dan. L'actrice tient également à en apporter à son père. Elle sait très bien qu'il n'en mangera que très peu, mais c'est le geste. Au moins, Erin aura l'impression de faire quelque chose pour son père, de lui apporter un peu de gaieté à sa façon pour les derniers instants de sa vie. La blonde n'est pas dupe, son état s'est réellement aggraver au cours des dernières semaines et si sa mère ne cesse de lui dire que tout va bien, Erin ne veut pas se voiler la face comme le fait si bien sa mère. Elle n'est toujours pas prête à dire adieu à son père mais malheureusement ce moment arrivera qu'elle le veuille ou non. Alors faire de la compote aujourd'hui, ça va lui occuper l'esprit. En réalité, ça ne l'occupe qu'une dizaine de minutes, juste le temps d'éplucher correctement les pommes. Le reste c'est thermonix qui s'en occupe. Durant les vingt minutes de cuisson, Erin décide d’optimiser son temps : elle se perd sur instagram. L'actrice like un bon nombre de photos, laisse des commentaires à chaque post qui l'intéresse et qui lui donne du baume au cœur. Puis c'est plus fort qu'elle, elle ne peut pas résister au fait d'aller observer le profil de Brane. Pas de nouvelles publications. Erin est d'ailleurs satisfaite de savoir qu'il ne peut pas savoir qu'elle passe sur son profil régulièrement, il risquerait de la prendre pour une folle. Enfin, ça doit déjà être le cas depuis ce baiser. Si Erin s'est laissé emporter par les émotions, elle a comprit que trop tard qu'elle aurait du se retenir. Elle a toujours cru qu'en s'éloignant de Brane durant autant d'années, elle serait totalement indifférente au fait de le revoir, c'est tout le contraire. La blonde a vu se raviver son cœur, là où elle pensait ne jamais le revoir battre pour lui. Après dix ans d'absence, elle est obligée d'admettre qu'elle a toujours Brane dans la peau. Elle pourrait lui crier qu'elle l'aime encore mais la jeune femme est certaine que ça ne changera rien ... Ce n'est que la sonnette de la portée d'entrée qui la sort de ses pensées. Elle pense directement à Rose qui doit être impatiente de manger sa compote. Sauf que quand elle ouvre celle-ci, ce n'est pas Rose qui se trouve derrière mais Brane. Qu'est qu'il fait ici ? « Avant que tu me claques la porte au nez, sache que je suis pas là pour te cracher toute ma haine en plein visage. » Aujourd'hui, elle ne va pas pleurer alors ? Mais pourquoi est-il ici ? Ça la perturbe. « Tu es venu voir Caitlin ? » Parce que c'est la seule raison valable qu'elle trouve. « J’espère que je te dérange pas. Tu fais de la compote ? » L'odeur parfume autant l'appartement ? « Non, non tu ne déranges pas. Je ne faisais rien, j'attend juste qu'elle ait finit de cuire. » La compote. « Tu veux rentrer ? » Elle est réellement en train de l'inviter à rentrer. Pourquoi ? Erin l'ignore, elle trouve juste que c'est la chose à faire et ils ne vont pas rester durant des heures sur ce perron. « Bref, j’en ai pas pour longtemps de toute façon. Je voulais juste te donner ça. » Erin récupère l'enveloppe que lui tend Brane, en fronçant les sourcils se demandant ce qui se cache dans cette mystérieuse enveloppe. A peine voit-elle l'entête des papiers qu'elle comprend. Son regard se pose les documents qu'elle tient dans sa main puis sur Brane et elle répète l'opération plusieurs fois. Elle en perd ses mots. « Oh ... Je ... » Elle est tant surprise qu'elle n'arrive pas trouver ses mots. « Tu ... ? » La blonde aurait voulu continuer sa phrase mais elle est sauvé par la sonnerie du Thermonix qui l'informe que sa compote est prête. Elle abandonne Brane quelques instants et se dirige vers la cuisine afin d'éteindre le bruit de son appareil. Elle profite de cet instant où elle est seule pour sortir les documents de l'enveloppe et de vérifier que la signature de Brane s'y trouve. Elle n'arrive pas à le réaliser. Elle qui rêve de mettre fin légalement à cette union depuis tant d'années, la satisfaction n'est pas au rendez-vous au contraire, ça fait mal. « Alors c'est finit ? » demande-t-elle en faisant surface à nouveau dans la pièce. « C'est ce que tu veux ? Parce que je ne suis plus certaine de ce que je veux moi ... » Et elle est prête à l'entendre lui crier dessus. « J'ai tout fait pour t'éviter Brane et je croyais que voir ta signature sur ce bout de papier ça m'aiderais à tirer un trait sur nous mais ... j'ai jamais réussit à t'oublier et je ne pense pas que cela arrive un jour ... » En dix ans, elle n'a pas réussit alors Erin doute qu'elle y parvienne un jour. Brane c'est sa drogue, son havre de paix à elle mais malgré cette brève déclaration, elle est certaine que le mal est déjà fait et qu'il est trop tard pour un retour en arrière.



    ✻ when the night has come and the land is dark and the moon is the only light we see. no, i won't be afraid just as long as you stand, stand by me. ★ florence and the machine, stand by me.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Brane Malone
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 02/01/2019
›› Commérages : 185
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Michael B. Jordan
›› Schizophrénie : Joan Pryce ›› Asher James ›› Giovanni Esposito ›› James Campbell ›› Calie Washington ›› Rose Milligan ›› Kate Rhodes ›› Joren De Hoop ›› Ivy Abberline
Lost it to trying (Erin) Vide

Re: Lost it to trying (Erin) ✻ ( Mer 31 Juil - 21:52 )

Lost it to trying
Erin & Brane

Brane ne pensait pas qu’un jour, il finirait par signer les fameux papiers du divorce. Il a tellement protesté contre cette décision, s’est tellement acharné à vouloir faire de la vie d’Erin un enfer, qu’il s’était presque convaincu qu’il serait marié à elle jusqu’à la fin de ses jours. Mais il a fini par comprendre que ce mariage ne lui faisait bien plus de mal que de bien. C’est qu’il n’était pas totalement prêt, Brane. À devoir tourner la page une bonne fois pour toutes, à éventuellement refaire sa vie avec une autre femme et l’aimer aussi fort qu’il a pu aimer Erin. Ça lui paraît impossible, d’ailleurs. Même s’il se libère de ce mariage dénué de sens, il ne croit pas pouvoir un jour rencontrer quelqu’un d’aussi exceptionnel qu’Erin. Évidemment qu’il a envie d’essayer, parce qu’il n’a pas envie de finir seul. Le problème, c’est qu’Erin aura toujours une place spéciale dans sa vie. Il ne pourra jamais se donner à fond dans une relation en sachant que la blonde restera dans un coin de sa tête. Peut-être qu’avec le temps, le souvenir d’Erin s’effacera. Peut-être qu’elle finira par devenir moins importante, qu’elle se fera oublier au bout d’un moment. Ou peut-être qu’elle hantera chacune de ses pensées, et que l’échec de ce mariage lui laissera une cicatrice trop profonde pour être guérie complètement. Toujours est-il qu’à l’heure actuelle, Brane a besoin de se détacher d’Erin et du vide qu’elle a creusé en lui après son départ. La signature des papiers, elle est aussi difficile qu’il se l’était imaginé. Il a l’impression que les papiers pèsent lourd dans sa main. Et s’il est habituellement plutôt sûr de lui, il ne manifeste aucune confiance en lui à l’heure actuelle. C’est de loin la décision la plus dure qu’il ait eu à prendre. Au fond, il aimerait trouver une solution pour que lui et Erin retrouvent ce qu’ils ont perdu. Malheureusement, le couple s’est trop perdu pour que ça lui semble possible. Puis Erin, elle a toujours son rêve de gamine. Celui d’être une grande actrice. Que Brane le veuille ou non, il passera toujours après. Malgré toute la colère que cette histoire a fait naître en lui, il se rend chez Erin en paix. D’emblée, il annonce ne pas être là pour cracher son venin. « Non, c’est toi que je suis venu voir, » dit-il, avant de remarquer cette bonne odeur de compote qui flotte dans les airs. Il esquisse un sourire face à la réponse de sa femme, puis accepte d’entrer quand elle le lui propose. À défaut de meubler le silence par une discussion inutile, il rentre dans le vive du sujet aussitôt après avoir franchi le pas de la porte. Brane tend à Erin l’enveloppe qui contient les papiers du divorce, signés. Le Brun glisse ses mains jusque dans le fond de ses poches, tandis qu’il guette la réaction de la jeune femme. Sans doute qu’elle sait de quoi il en retourne. Il est à peu près certain qu’en voyant l’enveloppe, elle savait déjà à quoi s’en tenir. Il en vient à se sentir gêné, Brane. Il se racle la gorge, passe une main sur son visage dans un geste nerveux. Le fait qu’Erin ne sache pas quoi dire le déstabilise. Il s’attendait plus ou moins à ce qu’elle le remercie, en réalité. Alors il se sent bête, incapable de savoir ce qu’il doit dire dans ce genre de situation. Le Thermomix le sauve de ce moment embarrassant, mais uniquement pour quelques secondes. Et quand elle revient à lui, Erin retrouve miraculeusement la parole. Il aurait préféré qu’elle reste muette, pour le coup. Encore une fois, Erin fait preuve de maladresse et va en contradiction avec tout ce qu’elle lui a dit jusqu’à présent. Mais Brane, il n’a plus envie de s’énerver contre elle. Il a déjà trop haussé le ton par le passé. Un simple rire empli de sarcasme s’échappe, tandis qu’il baisse la tête. « T’es en train de me rendre fou, tu le sais ça ? » Qu’il dit avant de relever le regard vers elle. « Si toi tu ne sais pas ce que tu veux, comment tu peux t’attendre à ce que moi je le sache ? » Sa question, elle est légitime. Il la pose le plus simplement du monde, d’une voix presque douce. « En ce qui me concerne, non. C’est pas ce que je veux et tu le sais. J’ai jamais voulu qu’on se sépare, que tu partes à l’autre bout du pays sans me laisser la possibilité de trouver une solution. J’ai jamais voulu recevoir ces papiers dans ma boîte aux lettres, et j’ai jamais voulu les signer. Mais ça devient n’importe quoi, on le sait tous les deux. Je tiens encore à toi, Erin. Le problème c’est que toi, tu tiens plus à ta carrière qu’à notre mariage. Alors dans le fond, pourquoi est-ce que je devrais encore m’acharner ? Je pensais que ça me ferait du bien, de te voir galérer un peu. Faut croire que t’avais raison quand tu disais que je me faisais surtout du mal. » Il hausse les épaules et laisse échapper un léger soupir d’entre ses lèvres. « Ce qu’on a vécu, c’était beau. J’ai toujours été sincère quand je disais à tout le monde que t’étais la femme de ma vie. Je continue de le penser, malgré tout ce qu’il s’est passé. Mais c’est fini et après onze ans sans aucune nouvelle l’un de l’autre, on peut pas s’attendre à ce que tout redevienne comme avant. Je suis plus le même et toi non plus, t’es plus la même. » Sur la fin de sa phrase, Brane perd le contrôle de sa propre voix. Ce qu’il dit l’émeut, le bouscule intérieurement. Il se rend compte d’à quel point c’est vrai et ça ne fait que multiplier sa tristesse par dix.
✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.


    fuck (verb) The only fucking word that can be put everyfuckingwhere and still make fucking sense. Fuckers.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Lost it to trying (Erin) Vide

Re: Lost it to trying (Erin) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Lost it to trying (Erin)

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération