Like it really rough guy - Opale

 :: the city of cap harbor :: Middlenton commercial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Malone Hoffman
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 07/06/2019
›› Commérages : 27
›› Pseudo : Hell
›› Célébrité : Penn Badgley
Like it really rough guy - Opale  Vide

Like it really rough guy - Opale ✻ ( Jeu 4 Juil - 18:41 )



Like it really rough guy
with, @Opale Atkins .

L'avantage quand tu travailles comme directeur dans une agence d'agents d'acteurs, c'est que le cinéma est gratuit. Et en ce milieu de journée, je me disais que j'avais bien envie de me faire un petit film à l'affiche, et d'en débattre. Qui de mieux que Opale pour en faire l'analyse avec moi? Cette fille, c'est mon moi au féminin. Beaucoup dirait que c'est génial, et ça l'est oui. Mais c'est souvent explosif quand deux personnes possèdent nos caractères. Ce qui nous anime le plus, c'est cette envie d'être supérieur à l'autre, d'être meilleur et peu importe le domaine. Rassurez vous, nous n'en sommes jamais venus aux mains. Ni même à une dispute vulgaire ou violente verbalement. C'est donc en pensant à elle que je prends mon téléphone portable qui se trouve sur mon bureau, et hop, je trouve son nom et je lui envoie un message. "Un cinéma ça te tente? Je te laisse choisir le film et on se rejoint devant vers 19heures?" Et je le repose pour regarder un peu autour de moi. Je suis sur mon lieu de travail, et j'ai terminé tout ce que j'avais à faire. Je pourrais me promener dans les couloirs pour vérifier que mes équipes bossent bien, mais je crois que ma soeur se charge déjà de cette tâche. Je me lève pour sortir de la pièce pour me rendre dans celle où se trouve la cafetière, ma meilleure coéquipière. Je remplis ma tasse et je prends une bonne gorgée. Oh, je n'ai pas pensé à prendre mon portable! Je retourne dans ma grotte et je regarde l'écran qui affiche la réponse de mon amie. Yes! Elle valide ma proposition et je souris tout seul, content d'avance du moment encore mémorable que nous allons passer.

Une fois qu'il est presque l'heure, j'enfile ma veste et je range bien correctement ma pièce comme tous les jours. Je ne vais pas embarquer mon ordinateur, je le retrouverai ici demain matin. Je sors de l'enceinte du bâtiment, et je me dirige à pieds vers le cinéma. Il n'est pas très loin, autant ne pas utiliser la voiture surtout si c'est pour se retrouver dans les embouteillages. Je gagne du temps, et je me retrouve sur le lieu du rendez vous en quelques minutes. Je regarde partout, prêt à savourer la victoire d'être le premier arrivé, mais non raté ; parce que je peux l'apercevoir à quelques mètres. Je m'avance vers Opale, souriant parce que je sais être bon dans la défaite - non, c'est juste que là, ce n'est qu'une petite bataille de perdue - et je dis une fois devant elle « Alors, quel film aura le plaisir de subir nos analyses? » Mon visage se rapproche du sien pour lui faire la bise, ma main sur son épaule. J'aurai suffisamment de temps dans la soirée pour lui faire une salutation normale et demande comment elle va et tout le tralala. Quand elle m'annonce son choix, nous entrons pour aller vers le comptoir afin d'obtenir nos accès. Sauf que le guichetier nous informe que le début ne se fera que d'ici deux heures... Oh. Je tourne la tête vers mon amie, et au lieu d'attendre que celle ci propose une solution ou un autre film, je demande « On peut réserver la séance, et aller autre part en attendant?.. Un bowling? C'est à coté et ils proposent des trucs à manger. » Mon visage est toujours souriant parce que je suis amusé d'avance de la situation si la jolie demoiselle accepte mon idée. Nous deux dans ce jeu? Mon dieu, je crois que personne n'est préparé à ce que cela va engendrer.


Malone

You're all the good within me
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Opale Atkins
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 10/03/2019
›› Commérages : 78
›› Pseudo : Bubulle
›› Célébrité : Emilia Clarke
Like it really rough guy - Opale  Vide

Re: Like it really rough guy - Opale ✻ ( Lun 8 Juil - 1:53 )

Like it really rough guyMalone & OpalePlongée dans un ouvrage particulièrement passionnant, la brune n'était prête à relever la tête pour rien au monde. Le livre qu'elle lisait était un de ceux qu'elle devait lire pour son nouveau job de traductrice, aux maisons d'éditions Rhodes. Elle voulait prouver à son patron qu'il avait eu raison de l'embaucher, et tenait à lire ce qui lui avait confié le plus vite possible. C'était sans doute pour cette raison qu'elle se retrouvait à lire furieusement un ouvrage en français alors qu'elle était immergée jusqu'au cou dans sa nouvelle baignoire. Rien, rien n'aurait pu la détourner du bout de papier mis à part peut-être un SMS de Malone. Malone, c'était la bonne surprise de Cap Harbor. C'était une des raisons à inscrire sur sa liste de "pourquoi il ne faut jamais quitter Cap Harbor". Son père était évidemment en tête de liste, mais Malone... et bien disons qu'il était dans le top cinq. Ce mec, c'était elle en masculin. Ils avaient les mêmes valeurs, et l'envie de toujours se dépasser, d'aller au delà de leurs compétences. Les deux jeunes gens étant en perpétuelle compétition, il arrivait parfois qu'ils se disputent légèrement, mais pas assez pour réellement se fâcher. C'était important pour elle d'avoir quelqu'un avec qui débattre littérature ou cinéma sans pour autant passer pour la dernière des intellos, vraiment agréable. Leurs petites guéguérres perpétuelles l'étaient aussi, et cachaient en vérité une amitié que peu soupçonnait. Une amitié qu'elle espérait voir devenir sincère, vraiment sincère. Pour le moment, elle se contentait de cette rivalité enfantine qui caractérisait leur relation et qu'elle avouait volontiers aimer beaucoup.

Enfin bref, elle avait reçu un SMS.

Et ce SMS, il lui proposait une soirée cinéma. Même si Opale savait qu'elle culpabiliserait de laisser son livre chéri de côté, elle savait aussi qu'elle avait bien besoin d'une petite pause et qu'elle ne pouvait de toute façon pas refuser, puisqu'il la laissait choisir le film. Finalement, elle confirma et soupira de contentement avant de...

- MERDE !

Laisser tomber son téléphone dans l'eau de son bain.

* * *

C'est en taxi que la brune arriva, parce qu'elle s'était fait voler sa voiture rappelons-le. Parfois Opale se disait qu'elle devait être maudite ou quelque chose dans ce genre là. Elle avait heureusement réussi à sauver son téléphone, du moins c'est ce qu'elle imaginait. Elle s'était dit qu'il valait mieux le laisser sécher chez elle pendant qu'elle oublierait ce malheureux incident en bonne compagnie. Elle était arrivée la première d'ailleurs, ce qu'elle savourait un peu trop pour que ce soit sain. Quelques minutes plus tard, le retardataire montra le bout de son nez et la salua, alors qu'elle faisait de même. Opale lui sourit, heureuse de le voir alors qu'il lui demandait son verdict pour leur soirée cinéma.

- Yesterday, parce qu'il me parait à la fois original et terriblement mauvais.

Ce film l'intriguait, et elle avait très envie de le voir avec Malone. Manque de bol, leur séance était bien loin de l'heure qu'elle avait vu sur Internet. Avant même qu'elle n'ait pu proposer une autre alternative, le jeune homme la coupa en la défiant ouvertement.

Au bowling.

Ce qui... lui plaisait.

Elle était affreusement nulle au bowling, ce qui ne l'empêcha pas de lui sourire comme un requin sourirait à un poisson rouge avant de le bouffer.

- Es-tu réellement sûr de vouloir faire ça ? De vouloir te prendre la plus grande branlée de ta vie ?

Avec un peu de chance, il serait aussi nul qu'elle. Sinon... elle n'avait plus qu'à prier pour que ses maigres compétences dans ce domaine aient changées en si peu de temps. Dans tous les cas, cette idée l'amusait et ses yeux brillaient déjà d'amusement. L'endroit étant quasiment désert, Opale n'hésita pas longtemps avant de le défier une nouvelle fois.

- Le dernier arrivé dans la salle a le QI d'un candidat de téléréalité !

Et elle se mit à courir. Sauf que sportive comme elle était et perchée sur ses éternels talons, elle n'avait aucune chance de gagner. Ce qui ne l'empêchait pas de courir à perdre haleine.
:copyright: 2981 12289 0


 
There are worlds in an opal
I'm a princess cut from marble, smoother than a storm. And the scars that mark my body, they're silver and gold. My blood is a flood of rubies, precious stones. It keeps my veins hot, the fires find a home in me.

anaphore
Revenir en haut Aller en bas

Like it really rough guy - Opale

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Middlenton commercial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération