DILEY ✻ Why'd you only call me when you're high?

 :: the city of cap harbor :: Police & Firefighter department cap harbor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Devon Oakley
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 01/07/2018
›› Commérages : 120
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : sebastian stan
›› Schizophrénie : arya cohen (margot robbie) ✻ anya arsenault (emmy rossum) ✻ bird roth-spiegelman (lily collins) ✻ lola fitzsimmons (lucy boynton) ✻ alix westmore (zoe kravitz) ✻ mina o'cearnaigh (natalie dormer) ✻ natalia rhodes (lily james) ✻ azraël hamilton (jenna-louise coleman) ✻ cassandra fletcher (sophie turner)
DILEY ✻  Why'd you only call me when you're high? Vide

DILEY ✻ Why'd you only call me when you're high? ✻ ( Lun 5 Aoû - 18:52 )



Why'd you only call me when you're high?
DILEY ☽ Now it's three in the morning, and I'm trying to change your mind, left you multiple missed calls And to my message you reply: ''Why'd you only call me when you're high?'', 'Hi, why'd you only call me when you're high?'' And I can't see you here, wonder where I'm at, sort of feels like I'm running out of time, I haven't found what I was hoping to find, You said you ''Gotta be up in the morning, gonna have an early night'' and ''You're starting to bore me baby"


« Ma bite sur ton frooooont ça fait une licorne. » prononce Devon passablement très éméché alors qu’il marche dans la rue en titubant accompagné d’amis qu’il n’a pas croisé depuis longtemps. Il glousse comme un prince en faisant un doigt d’honneur aux types qui pensent être plus forts que lui. « Et mes couilles sur tes yeux ça fait des lunettes !!! » Devon montre encore son majeur mais il ne s’attend pas à ce que le type réponde et lui colle son poing dans le nez. Il lui en faut peu pour lancer le barman et qu’il déclenche une bagarre là, en pleine rue. Il arrive à esquiver les coups d’une façon qu’il ne comprend vraiment pas tellement il est imbibé d’alcool, mais il le fait et il se met à courir quand il entend la voiture de police qui arrive, ce qu’il n’avait pas prévu par contre, c’est qu’il allait lamentablement s’échouer sur le trottoir en ne levant pas assez le pied, donnant le loisir au policier de l’arrêter sans aucun mal. Fais chier. Devon il râle, il râle encore plus quand on lui met les menottes comme un criminel alors que tout ce qu’il a fait c’est taquiner un peu trop des hommes plus fort que lui. Il regarde le paysage qui défile à travers la voiture de police, ça fait un moment qu’il n’était pas monté à l’arrière et ce qu’il espère c’est que son fraté James soit là pour le faire libérer sans pression, mais quand il arrive, il n’y a ni James, ni Holia. Tout le monde l’a abandonné à son triste sort qu’est l’ivresse. « Vas y appelez pas ma femme, je vais me faire taper dessus monsieur l’agent ! Je l’appellerais quand j’aurais désaoulé, t’façon elle dort chez elle ce soir, elle doit encore faire la bonniche auprès de son frère ! » Devon a beau supplié l’agent, il semble obstiné à appeler Riley et Devon sait alors qu’il est certainement un homme mort. Il va mourir, parce qu’elle va le frapper et bientôt, il pourra porter plainte auprès de SOS homme battu. Même s’il n’est pas sûr qu’on le croira. Quoiqu’il en soit, il est tellement alcoolisé qu’il pense faire une sieste de deux heures, mais qu’elle n’est pas sa surprise de voir qu’il n’a dormi que dix minutes, il a réussi à s’assoupir malgré les complaintes des hommes dans les cellules à côté, à croire que quand on est en cellule de dégrisement, on n’a pas le droit à un minimum de confort, James aurait été là, il l’aurait mit ailleurs, il en est sûr. Enfin sûr, pas vraiment. Quand il entend la voix de Riley il essaye de se cacher sous le seul et unique endroit possible, à savoir un banc et au vue de la tête de Riley il sait qu’il a loupé sa vocation. Il se relève alors, se tient droit comme un I et époussète son jean avant de sortir, fier comme un coq, mais il dégonfle son torse quand elle le regarde avec un air méchant « Déjà, c’est pas moi, c’est l’autre qui a commencé, je sais plus ce qu’il a dit, mais c’est lui qui a commencé. » #Devon5ans prononce Devon avant de récupérer ses effets personnels et de sortir du commissariat. « Mais je lui ai dit que mes couilles sur ses yeux ça faisait des lunettes, et j’ai trouvé ça drôle. Il aurait dû rigoler, mais il m’en a collé une, alors évidemment, on m’en colle pas une à moi, alors j’ai riposté et la police ils m’ont arrêtés. Dommage que c’était pas James, il m’aurait laissé filer. Comme une étoile filante ! »



--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.
DILEY ✻  Why'd you only call me when you're high? IvLqiq8A_o
Revenir en haut Aller en bas

DILEY ✻ Why'd you only call me when you're high?

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Police & Firefighter department cap harbor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération