›› sunlight peaking through the dark sky (Anthony)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Calie Washington

Calie Washington
( ‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE. )
›› Cap Harbor since : 20/07/2018
›› Commérages : 844
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Adelaide Kane
›› Schizophrénie : Kate Rhodes ›› Brane Malone
›› sunlight peaking through the dark sky (Anthony) Vide

›› sunlight peaking through the dark sky (Anthony) ✻ ( Sam 28 Sep - 0:07 )

sunlight peaking through the dark sky
Anthony & Calie

Après un été dramatique à déplorer sa triste condition de femme célibataire, Calie retrouve progressivement le peps qui la caractérise. La rentrée scolaire y est pour beaucoup, on ne va pas se mentir. Elle a retrouvé un rythme de vie à peu près normal, et ses pensées ne sont plus aussi encombrées par les jumeaux, son manque cruel d’affection, voire parfois son appétit sexuel. Elle se concentre sur autre chose, Calie. Sur la préparation de ses cours, par exemple, ou la correction des premiers devoirs. Elle n’a jamais été aussi heureuse de retrouver ses élèves, même si ces derniers lui donnent déjà du fil à retordre en lui faisant bien comprendre que l’allemand est une langue trop sombre pour eux. C’est un véritable challenge pour Calie. Mais c’est justement ce qui lui fait du bien. Elle avait besoin de ça, de se mêler au monde une nouvelle fois en laissant derrière elle les deux mois de vide qui ont agrandi sa peine. Elle avait besoin de retrouver sa salle de classe et son envie d’enseigner une langue européenne à des jeunes qui n’en ont absolument rien à caler. Au moins, ils ont le mérite de la faire rire. Ces derniers jours, les jumeaux Foster ont presque disparu de la tête de Calie. Ce n’est pas dit qu’ils n’y reviendront jamais, cela dit. Tant qu’elle n’aura pas franchement décider de passer à autre chose, elle restera accrochée à eux. Pour le moment, c’est comme si un grand voile opaque s’était posé sur les souvenirs qu’il lui reste des deux frères. Elle les met inconsciemment de côté et reste ancrée dans l’instant présent. D’un point de vue extérieur, c’est comme si tout allait bien dans le meilleur des mondes. Calie, elle pétille. Elle s’enferme dans sa bulle de bonheur, focalise toute son attention sur ton travail et place tout le reste entre parenthèses. Elle est dans son monde à elle. « Tschüssi tschüss ! » Qu’elle s’exclame d’une voix enjouée, effaçant le tableau avec énergie. « Bis nächste Woche ! » Calie rassemble ses affaires et s’apprête à quitte la salle, à la suite de ses élèves. Lorsqu’elle referme la porte, la brune tombe nez-à-nez avec l’un de ses collègues. La surprise la fait sursauter, et voilà qu’elle finit par glousser comme une pintade. « Désolé, je voulais pas te faire peur. Juste t’inviter au Silverlake ce soir. Si ça te dit, bien-sûr. » Calie, elle fond. Cette simple proposition l’extirpe de sa bulle de bonheur, lui claque en pleine figure la dure réalité de sa solitude. Elle ne peut pas dire non. Surtout pas à un homme aussi beau que Paul. C’est qu’il a tout pour lui, le prof de sport. Ce grand brun au yeux clairs, n’importe qui tomberait sous son charme. Puis il est gentil, aussi. Calie accepte sans y réfléchir à deux fois, et ils se mettent d’accord sur l’heure. Calie, elle ne se pose pas trente-six questions. Elle voit cette invitation comme un signe, l’éventuelle possibilité d’enfin zapper les jumeaux. Alors elle sautille de joie quand Paul disparaît au bout du couloir, incapable de retenir son euphorie. La jeune femme se dépêche de rentrer chez elle pour se préparer. Calie met le paquet, elle n’y va pas de main morte. Elle se fait belle et s’assure d’être parfaite avant de partir une dizaine de minutes avant l’heure du rendez-vous. Sa mère tente de se montrer indiscrète mais Calie, elle refuse d’en dire trop. Elle joue les femmes mystérieuses, puis s’éclipse presque en dansant. Calie a l’impression de vivre l’un des plus beaux jours de sa vie. Elle croit bêtement qu’à la fin de la soirée, elle et Paul vivront quelque chose de beau et intense. Le truc, c’est que Paul, il est quasiment marié. Tout le monde le sait, y compris Calie - elle vit juste dans le déni. Alors quand elle arrive au bar et qu’elle voit Paul, accompagné de sa petite-amie et d’autres professeurs, elle se dit qu’elle ne devrait pas être surprise. Elle est comme ça, Calie. Elle a tendance à occulter les détails qui la gênent pour ne garder que le meilleur. C’est comme ça qu’elle tombe de haut les trois quarts du temps. Déçue, la brune colle un sourire sur son visage et fait l’effort de se joindre au groupe de profs. Calie fait tâche parmi eux, dans sa robe moulante. On lui fait d’ailleurs remarquer son apparence, en lui demandant si elle a des plans en particulier pour la soirée. Calie balance une réponse vague et s’empresse de commander un mojito pour noyer sa gêne dans l’alcool. Elle aurait dû se douter que Paul la conviait à un team event. Pour une sombre raison, elle en vient à le détester, lui et sa petite-amie. Ils sont trop heureux pour Calie, qui les regarde de travers en sirotant son cocktail. Refroidie, la brune enchaîne deux ou trois cocktails dans son coin. C’est en allant réclamer un nouveau mojito qu’elle tombe sur une connaissance, près du bar. « Heyy amico, ciao ! » Qu’elle fait en se jetant sur Anthony pour le serrer dans ses bras. « Qu’est-ce que tu fais ici ? T’as l’air bien seul ! Il est où ton rencard ? À moins que tu te sois fait entuber, toi aussi. » Elle secoue la tête en soufflant et se penche un peu au-dessus du bar pour interpeller le barman. « Deux mojitos s’il vous plait ! » Elle adresse au barman son plus beau sourire, juste avant de reporter son regard sur l’italien. « J’ai l’impression que je t’ai pas vu depuis approximativement 76 ans. » Elle a le regard qui pétille, Calie. L’alcool fait son effet, il n’y a aucun doute là-dessus.
✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.


    mephobia (noun) the fear of becoming so awesome that the human race can't handle it and everybody dies.
Revenir en haut Aller en bas

›› sunlight peaking through the dark sky (Anthony)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération