›› no more red light for me, baby (Ozzy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Kate Rhodes

Kate Rhodes
( ‹ WHAT IS A FAMILY ? )
›› Cap Harbor since : 10/11/2018
›› Commérages : 353
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Merritt Patterson
›› Schizophrénie : Calie Washington ›› Brane Malone
›› no more red light for me, baby (Ozzy) Vide

›› no more red light for me, baby (Ozzy) ✻ ( Dim 29 Sep - 0:24 )

no more red light for me, baby
Ozzy & Kate

Kate, elle traverse une phase un peu spéciale. Il n’y a plus grand chose qui l’intéresse, rien qui ne puisse véritablement la motiver. Elle se laisse littéralement vivre, se détache du monde réel sans tellement s’en rendre compte et enchaîne les mauvaises décisions par la même occasion. De son point de vue à elle, il n’y a rien d’alarmant. Elle a toujours été une personne excessive, Kate. Elle est connue pour vivre dans la démesure, quitte à parfois frôler le drame. Mais même si elle n’a jamais vraiment eu de la limite, elle en avait quelque chose à caler de son existence. La mort d’Ambre a changé la donne. Peut-être parce qu’avant, elle gardait dans un coin de sa tête l’idée de retourner à San Francisco à un moment ou un autre. Pour retrouver Ambre et tenter de reprendre leur histoire là où elle s’était achevée. Kate a toujours dit qu’elle ne remettrait jamais les pieds sur la côte ouest. Pourtant, aussi paradoxal que ça puisse paraître, elle n’a jamais cru qu’elle ne reverrait jamais sa brune. Et elle ne croyait pas qu’Ambre finirait pas disparaître pour toujours, en majeure partie à cause d’elle. Ça lui a foutu un sacré coup, à Kate. Elle qui avait déjà l’habitude d’abuser des bonnes choses, en abuse encore plus. La jeune femme n’a plus aucune raison de se retenir, ni même de faire preuve de sagesse au moins une fois de temps en temps. Elle sait qu’elle déconne, elle n’est pas totalement bête au point de croire que ses actes n’auront aucune conséquence. Ce n’est pas ce qui la pousse à reprendre le droit chemin pour autant. Elle s’en fout, c’est aussi simple que ça. Encore plus qu’à l’ordinaire, elle se prend pour un électron libre qui évolue de manière indépendante. Quoi qu’on lui dise pour la faire réagir, ça glisse sur les rails de son indifférence. D’ailleurs, ça fait des semaines qu’on tente de la raisonner. Surtout Kareem, son supérieur. À force de venir travailler quand ça l’enchante (et quand elle y pense), elle devait s’attendre à ce qu’on l’avertisse d’une éventuelle sanction. Kareem a essayé plusieurs fois de lui poser un ultimatum, sans grand succès. Kate, elle a la chance d’être la fille de papa Rhodes. Sa place d’animatrice, elle la lui doit. Et papa Rhodes, il n’hésite jamais à couvrir sa fille, même quand celle-ci nage dans l’abus. Alors quand Kareem la convoque pour la énième fois, à deux minutes de commencer l’émission, Kate reste sereine. Elle n’a pas l’impression de risquer gros et accessoirement, elle est trop stone pour comprendre ce qu’il lui arrive. « C’est ta dernière émission, Kate. » Elle fixe Kareem sans rien dire, puis hausse les épaules au bout de quelques secondes. « Ok. » Sa réaction le décontenance, ça se voit dans son regard. Il essaye de la faire parler, d’obtenir un semblant de réaction venant d’elle. Kate traite l’information intérieurement, en se disant que c’est une grande responsabilité en moins pour elle. Elle voit ça comme un soulagement, à vrai dire. Kareem lui parle durant de longues minutes et Kate, ça la fatigue. « T’sais quoi, j’vais partir maintenant. Je suis trop claquée de toute façon, c’est pas plus mal. » Juste comme ça, elle tourne le dos à son supérieur et quitte le studio en toute tranquillité. En temps normal, elle aurait pu éclater de rage. Si ça lui était arrivée six mois plus tôt, elle ne se serait pas montrée aussi passive et Kareem serait sans doute revenu sur sa décision. Aujourd’hui, Kate n’est plus la même. La perspective de finir à la rue ne l’alerte pas le moins du monde. Tout ce à quoi elle pense, c’est le temps libre qu’elle regagne. À défaut de rentrer directement chez elle, la blonde passe par chez Ozzy. C’est devenu une habitude de passer du temps avec l’allemand. C’est souvent avec lui qu’elle part en vrille, à défaut de le faire toute seule. Elle presse le bouton de l’interphone plusieurs fois d’affilée, jusqu’à ce que la voix mélodieuse d’Ozzy surgisse. « C’est ton strip-tease du jeudi soir. » Qu’elle lance pour s’annoncer. Deux minutes plus tard, la blonde fait son entrée dans l’appartement d’Ozzy. Elle s’y sent comme chez elle, balance sa veste et ses chaussures dans un coin juste avant d’aller élire domicile sur le canapé. « On vient de me donner des vacances pour une durée indéterminée. » Explique-t-elle, en réalisant sur le coup qu’elle est quand même sacrément dans la merde. Elle balance sa tête en arrière, non sans lâcher un grand soupir. « J’pense que j’vais épouser un vieux riche et attendre qu’il crève pour récolter tout son argent. Ça s’ra plus simple. » Ce n’est pas la première fois qu’elle évoque ce plan. Il faut dire qu’elle est douée pour profiter des autres, Kate. Se marier à un vieillard milliardaire sur le point de mourir, c’est quelque chose dont elle serait bien capable. Puis ça lui éviterait bien des soucis d’argent.
✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.


    tomorrow (noun) the best time to do everything you had panned for today.
Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Ozzy Ackerman

Ozzy Ackerman
( ‹ WHAT IS A FAMILY ? )
›› Cap Harbor since : 13/04/2018
›› Commérages : 585
›› Pseudo : sophie
›› Célébrité : bill skarsgard
›› Schizophrénie : peter daddy shacklebolt (l. grimes) & nova cutie hastings (d. cameron)
›› no more red light for me, baby (Ozzy) Vide

Re: ›› no more red light for me, baby (Ozzy) ✻ ( Sam 5 Oct - 12:57 )

no more red light for me
kate & ozzy

« I like complicated. I like flawed, messed up complicated. It's more interesting. »
Depuis qu'il n'y a plus Pio pour animer ses journées de travail, Ozzy se sent blasé. Il ne trouve plus autant de plaisir à se rendre auprès de ses cadavres comme c'était le cas avant, surtout maintenant avec les jours qui raccourcissent et le froid qui se fait de plus en plus présent. Parce que mine de rien, chauffage et mort, ça colle difficilement ensemble si on veut éviter les odeurs désagréables. Alors il est paumé, il se retrouve à nouveau dans ce looping d'incertitudes où il a envie de faire quelque chose de plus palpitant, mais qui lui rapporterait un minimum dans le porte-feuille. Oz pourrait recommencer la vente, c'était rapide et efficace et ça avait le mérite de l'aider niveau facture. Mais quand il repense à sa presque overdose, au fait qu'il a manqué de mourir noyé dans un fleuve à cause de toutes les substances qu'il avait en lui et qui l'auraient empêché de remonter à la surface, il déchante tout aussi vite. Les pensées commencent à l'envahir un peu tous les soirs, lui qui pourtant a toujours eu cette mauvaise habitude de ne pas réfléchir à un futur plus loin que l'heure suivante. Faut dire qu'à presque trente ans, il n'a pas d'autre choix que de se prendre un minimum en main. Il est temps qu'Ozzy devienne adulte, qu'il arrête de fuir ses responsabilités une bonne fois pour toute même si c'est ce pour quoi il est le plus doué. Affalé devant l'émission du Dr Phil, Ozzy fume sa dixième cigarette de la journée avec un paquet de chips entamé posé sur son ventre. Il n'écoute la télévision qu'à moitié, a plutôt son attention rivée sur son écran de téléphone sur lequel il fait défiler les petites annonces du moment. Et si il devenait vendeur dans un magasin ? La simple idée suffit à le faire rire, ce qui fait tomber quelques cendres de sa clope sur son large pull noir. L'interphone sonne et lui fait relever les yeux de l'écran sans que la moindre expression de surprise ne vienne prendre place sur ses traits. Il sait que c'est Kate, qui d'autre qu'elle pour venir débarquer chez lui sans prévenir. Mollement, Ozzy quitte son canapé et dépose sa cigarette dans un cendrier pour aller répondre à l'appareil. « Désolé on est fermé. » Mais la réplique de Kate, elle a le mérite de faire naître un nouveau sourire au coin de ses lèvres. « Bon, on peut faire une exception. » Il appuie sur le bouton pour ouvrir la porte et va récupérer sa cigarette le temps que Kate franchisse la distance séparant l'entrée à son appartement. Lorsque la porte s'ouvre, il se tourne vers elle et hausse les sourcils, attendant déjà son strip-tease. Bah ouais, Ozzy a bien droit à ce qui lui a été promis. À la place, Kate lui sort une phrase qu'il ne comprend pas tout de suite. « C'est pour fêter ça, le strip-tease ? Attends, je dois avoir un restant de champagne dans le frigo qui date de quand on a su revenir vivants d'Amsterdam. » Mais ça a l'air sérieux vu que Kate, elle parle déjà de se marier à un vieux riche. Alors enfin, Ozzy saisit. « Te rabaisse pas à ça, imagine si il vit jusqu'à 120 ans et que tu te retrouves forcée à coucher avec lui. Wow, je viens d'avoir une image en tête qui risque de me hanter à vie. » Il tire une dernière fois sur sa cigarette, crache la fumée en l'air, puis écrase le mégot dans le cendrier du salon. « Je regardais justement les petites annonces, tu sais qu'il y a une place pour mascotte au Macdonald ? Ça t'irait à ravir, la petite perruque afro, tout ça. » ajoute-t-il avec un nouveau sourire en allant s'asseoir sur l'accoudoir de son canapé.
(c) DΛNDELION


†  I can't confront you, I never could do. That which might hurt you, So try and be cool When I say This way is a water-slide away from me That takes you further every day. So be cool. Say it ain't so, Your drug is a heart-breaker.
Revenir en haut Aller en bas

›› no more red light for me, baby (Ozzy)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération